Impossible d'accueillir le Christ sans accueillir le plus pauvre

Bonne Nouvelle Quart Monde
Bonne Nouvelle Quart Monde
Bonne Nouvelle Quart Monde
Bonne Nouvelle Quart Monde
Bonne Nouvelle Quart Monde

La Famille Bartimée

Et beaucoup le rabrouaient pour lui imposer silence, mais lui criait de plus belle: "Fils de David, aie pitié de moi !". Jésus s'arrêta et dit "Appelez-le."
Mc 10, 48-49
Mc 10, 48-49

"La Famille Bartimée": un nouveau lien de fraternité

Service de la paroisse de Castanet-Tolosan, animé par les paroissiens, il s'inspire,en partie, de la pensée du Père Joseph Wresinski, et du mouvement des Chrétiens du Quart Monde. C'est ensemble que nous avons choisi ce nom, pris dans l'Evangile de la rencontre du Christ avec l'aveugle de Jéricho, appelé Bartimée (St Marc 10,46-52)

Un projet au coeur d'une communauté paroissiale, avec elle, en lien avec le Café Amitié et le groupe du Secours Catholique de la paroisse.

Rassembler des personnes, des familles, qui ont connu ou qui connaissent encore une vie difficile, complexe , de solitude, de précarité, d'exclusion et des personnes de milieux différents et qui ont le désir de faire un bout de chemin ensemble, sous le regard de Jésus-Christ.

Tisser des liens d'amitié et de fraternité, par le biais de rencontres régulières, afin de les aider dans leur combat quotidien à grandir en confiance et en dignité, selon leurs attentes et non pas selon nos projets.

Créer des conditions, afin qu'elles s'expriment, que leurs paroles soient entendues, qu'elles découvrent leur place, témoignent de leur Foi dans notre vie d'Eglise et nous transforment.

Si vous souhaitez en savoir plus , visitez la page de la paroisse ou bien contactez directement Nicole Vaissière au 06.62.33.21.27 , Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

« N’aimons pas en paroles, mais par des actes
Ne pensons pas aux pauvres uniquement comme destinataires d’une bonne action de volontariat à faire une fois la semaine, ou encore moins de gestes improvisés de bonne volonté pour apaiser notre conscience. Ces expériences, même valables et utiles pour sensibiliser aux besoins de nombreux frères et aux injustices qui en sont souvent la cause, devraient introduire à une rencontre authentique avec les pauvres et donner lieu à un partage qui devient style de vie. En effet, la prière, le chemin du disciple et la conversion trouvent, dans la charité qui se fait partage, le test de leur authenticité évangélique. Et de cette façon de vivre dérivent joie et sérénité d’esprit, car on touche de la main la chair du Christ »


Message du Saint-Père pour la Journée Mondiale des Pauvres 33ème Dimanche du Temps Ordinaire 19 novembre 2017